Vos commentaires


CONTINUEZ , continuez à nous émouvoir avec les textes , continuez à nous émouvoir avec votre simplicité et votre sympathie , continuez à faire rêver les élèves sur les traces de Prévert, continuez à effrayer puis à faire rire les élèves sur les traces de Maupassant , continuez à embarquer les élèves à bord de Virginian sur les traces de Barrico . Vivement qu'on puisse vous faire revenir !!! Cécile Germaneau , documentaliste au collège de Moncoutant ( 79)

A Prades, cette année , pour la 3ème saison de " Théâtre pour Tous " ,c'est la poésie de Prévert, les contes réalistes de Maupassant et des lettres de Poilus qui étaient affichés au programme de la saison 2010. Et quel bel exemple de performance d'acteur en la personne de Dominique Tchoryk seul sur scène dans les trois spectacles, joués deux fois d'affilée et enchaînés sur deux jours ! On ne pouvait espérer mieux, comme exemple de spectacle vivant, à présenter aux élèves. A chaque fin de représentation, un large temps fut en outre consacré à un échange avec le public, friand de questions.
Le comédien a ensuite repris la route avec, à l'arrière de son camion, le clavier qui l'accompagne toujours dans son spectacle, sans oublier un lit en fer autour duquel il met en scène les récits de Maupassant. ( Le journal "l'Indépendant "
)


Nous tenons, au nom de toute l'équipe et de nos élèves, à vous remercier pour la qualité de vos spectacles. Les retours sont tous positifs.
Nous ne manquerons pas de promouvoir votre compagnie et vos spectacles auprès des documentalistes des établissements voisins.
Les documentalistes du Lycée Benjamin Franklin d'Orléans ( 45) 

Je tenais à vous remercier encore pour les deux prestations de qualité auxquelles nous avons pu assister hier au collège de Mazières en Gâtine. Les élèves et les professeurs qui les accompagnaient ont beaucoup apprécié. Adeline Heugas , Professeur de Français à Mazière en Gatine (79)

Maupassant

Le retour qui m'en fut fait par les élèves et par les professeurs montre combien tous ont apprécié cette galerie de personnages qui ont défilé sous leurs yeux et avec quelle sensibilité et quel talent généreux Monsieur Dominique Tchoryk nous a permis de passer de l'émotion au rire , de la dérision à la compassion , de l'humour à la pitié . Tout Maupassant en somme : qu'il en soit ici trés vivement remercié . Cette matinée restera un trés joli souvenir . Mme Crescence Documentaliste au Lycée Alphonse Daudet de Nîmes
(30)

Les 5 classes du Lycée Professionnel Cyflé ont beaucoup apprécié la représentation ; les professeurs aussi ... les élèves ont été impressionné par la capacité de l'acteur à jouer plusieurs rôles successivement , ils ont aimé la diversité des nouvelles choisies. Ce spectacle vaut la peine d'être reconduit en raison des qualités de l'acteur et de l'intérêt qu'il suscite . Mme Corbet : Professeur de Lettres au LP Cyflé de Nancy

Mes collègues et moi même , ainsi que les élèves ont beaucoup apprécié la qualité de jeu du comédien ainsi que la mise en scène des nouvelles. L 'échange entre le comédien et les élèves a été très instructif pour eux . Mme Allepaerts Professeur de Lettres au LP Henri Senez d'Henin Beaumont (59)

Les élèves ont été enthousiasmé par le spectacle de mardi . Merci beaucoup . Nathalie Joly Lycée Edouard Branly Amiens (80)

Les élèves ont manifesté un vif intérêt pour ce spectacle et ont su apprécier les qualités d’interprétation de ce comédien, qui redonnait vie aux personnages des nouvelles de Maupassant avec beaucoup de justesse. Cette représentation a été suivie d’un échange fructueux entre les élèves et le comédien. Les élèves ont pu ainsi lui poser des questions sur son choix de mise en scène, et sur les problèmes de compréhension rencontrés. L’intérêt pédagogique de cette démarche est multiple : cette représentation recoupe parfaitement des thèmes abordés en français dans le programme de quatrième : étude des nouvelles de Maupassant, réalistes et/ou fantastiques, étude du jeu théâtral mais elle permet surtout de les familiariser à un univers qui leur est de plus en plus étranger : le monde du théâtre . Valérie Delaune : Professeur de français au collège Pierre Mendés France de Lillebonne (76


Aux vues du succès remporté chez nous par le spectacle "Maupassant", nous serions comblés d'accueillir une année de plus Dominique dans notre établissement.
En attendant de pouvoir se régaler une fois de plus, Cordialement
Le Professeur Documentaliste au Collège Jean Moulin de Trévoux ( 01)

 Les élèves et nous-mêmes avons beaucoup apprécié votre spectacle et vos explications à la fin de votre intervention étaient très intéressantes.
Nous espérons bien pouvoir renouveler cette action l'an prochain.
Nous vous adressons nos sincères remerciements.
Christine Grillard  Documentaliste au Collège Marcel Carné de Vineuil (41)

Prévert
Ce matin, mes collègues étaient enchantés par votre spectacle et votre prestation. Je voulais donc vous remercier pour votre enthousiasme dont les professeurs m'ont beaucoup parlé . Mme Goardet Documentaliste au collège Jean Rostand à Thouars (79)

L'équipe des professeurs de français tient à communiquer toute sa satisfaction après le spectacle " Pour faire le portrait de Prévert"
Ton juste, sait accrocher son public, le raccrocher s'il le faut , le tenir par l'émotion , l'emmener dans l'illusion théâtrale et l'en faire sortir doucement . Sait vraiment s'adresser humainement aux enfants venus l'écouter. Un comédien de talent qui fait du théâtre exigeant pour un public exigeant . Cécile Dhainaut Professeur de Français au Collège Grand Champ de Pont de Chéruy
(38)
Une heure d'évasion au rythme des poésies bien connues, reprises en chansons, et qui, pour la plupart d'entre nous, ont un goût sucré-amer de récitations d'école ou de chansons familiales.

Dominique Tchoryk, qui a déjà joué ce spectacle plus de trois cents fois, nous rappelle avec simplicité, talent et bonne humeur, que Jacques Prévert était avant tout un poète populaire. Chacun peut se reconnaître, totalement ou partiellement, dans ses lignes, dans cette enfance vécue dans un milieu modeste, « entre un père irresponsable mais drôle et une mère féerique ». Un monde à (re) découvrir et un « récit qui fait apparaître toute l'œuvre de Jacques Prévert comme le fruit de graines d'émotion semées dans son enfance ». Lycée Anna Judic de Semur en Auxois (89)

Je tenais moi-aussi à vous remercier pour ce spectacle qui a donné vie avec toute simplicité et beaucoup de finesse à ce beau texte de Prévert, à ses poèmes également par le jeu expressif et complice du piano. J'ai été très heureuse de pouvoir poursuivre un peu notre échange à la maison. J'espère vraiment pouvoir découvrir vos autres spectacles. N'hésitez pas à m'informer de votre passage dans la région.
Je vous souhaite encore plein de beaux spectacles et surtout un public plus discipliné que celui qu'on vous a infligé... Caroline Maigne du Collége Jean Macé de Chatellerault


La 3ème marche
La mise en scène est simple : pas d'artifice , pas de costumes à paillettes , seulement le comédien , so n chapeau et son piano . Magnifique interprétation avec une voix envoutante et pleine d'émotion. Une élève du Lycée Agricole de Challuy

Réactions très positives de la part des élèves pour qui le spectacle était un premier contact avec le théâtre. Mr Georges ; Professeur de Français au collège Paul Verlaine de Longuyon.(45)

Loin de Verdun


 
Les retours que j'ai obtenus de mes collègues sont très positifs . Dans l'ensemble , nous avons pu constater que les élèves avaient beaucoup apprécié . Ils étaient même intarissables sur le sujet , aussi bien à l'écrit qu'à l'oral. Ce spectacle est à la fois le moyen de " valider" les connaissances acquises en amont dans le cadre des cours de français et d'histoire , ainsi qu'un support pour la réfléxion .
Donc un spectacle très riche et apprécié de tous. Séverine Moulay , professeur de français au collège Beaulieu de Joué les Tours (37)

 Les élèves comme les adultes ont été enchantés de votre prestation et nous vous remercions pour ce spectacle de qualité .Gilda Moreau -Echard ; Professeur de français au collège Ronsard de Tours (37)
 D'une part , ce spectacle rappelle notre devoir de mémoire envers les poilus qui ont supporté l'enfer et d'autre part esquisse un parallèle entre la première guerre mondiale et la guerre économique dont les hommes sont victimes aujourd'hui . Dans la trame du spectacle, le comédien file également les relations entre un père et un fils et ces deux personnages donnent une belle leçon de reconnaissance de l'Autre et amène dans notre monde si égoîste , une touche optimiste.
C'est un spectacle complet , d'où l'on ressort ému et ébahi qu'un seul comédien ait pu faire vivre si intensément et dialoguer si intelligemment deux univers : celui des Poilus et le nôtre . Les professeurs de français du Collège du Dr Schaffner de Roost Warendin (59)


 Juste deux mots à dire ! SUPERBE et émouvant spectacle. Les  professeurs du collège Jean de la Fontaine de St Germain des Fossés (03)

 « J’ai trouvé très émouvant d’entendre la lecture de vraies lettres de poilus, les mots des soldats. Là, on ne nous racontait pas la guerre, on ne nous expliquait pas comment elle s’était passée, on la vivait de l’intérieur, on était dedans ! » Un élève du collège Jean de la Fontaine   


Monsieur,
 Je tiens à vous transmettre la satisfaction des professeurs présents et des élèves pour votre prestation de vendredi dernier à laquelle j’ai assisté et qui m’a particulièrement émue.
Bonne continuation à vous pour cette belle transmission vers ces générations qui nous succèderont.
Très cordialement avec l’espoir d’une prochaine fois.
Brigitte BIELLI  Principale du Collège Jean De La Fontaine


Nous avons eu le plaisir de profiter spectacle ce matin et tout le monde (élèves et enseignants) est ravi. Quelle merveilleuse idée de lier 14-18 à notre monde d'aujourd'hui !!! Excellente entrée en matière du comédien qui a su, par son contact naturel et simple, établir une relation avec le public.
Magnifique prestation que je recommanderai évidemment à d'autres collègues.

 Sylvie Blache :Professeur de français  au collège Saint Bonnet de Chateauneuf de Galaure (26)


Article écrit par les élèves de 3ème du collège de Louviers
Mardi 20 octobre, salle de permanence transformée pour l’occasion en théâtre, Loin de Verdun.
Un Homme divorcé après deux ans de chômage vient d’ouvrir sa boîte Mediacom. Il espère décrocher un contrat avec Man Power. Le même jour, il reçoit une boîte recouverte de papier journal, à l’intérieur un harmonica et des lettres de Poilus, celles de son grand-père.
loin de 1
 
 A peine a-t-il commencé à les lire qu’il pense les utiliser pour son boulot. Il imagine déjà le slogan qui renversera la face de la planète: “Man Power, la force de l’homme qui se lève et qui sort des tranchées pour se battre!”. L’Homme est enthousiaste, sûr que son projet plaira. Au fur et à mesure de la pièce, le moral du soldat et de l’Homme dégringole: l’enfer de la guerre pour l’un, l’enfer de la crise économique jusqu’à la faillite pour l’autre.
loin de 3

L’on sort de là en se demandant qui est Loin de Verdun: l’homme qui au départ n’entend pas ce que les lettres disent, son fils joint via le portable ou SMS qui préfère aller voir un vrai film d’action plutôt que d’entendre parler de son grand-père ou Lucien, le Poilu qui donnerait cher pour justement se retrouver loin de Verdun.
loin de 2
L’acteur, seul sur scène, jongle entre différents moyens de communication, ceux d’hier et ceux d’aujourd’hui. Deux mondes hermétiques? Bien au contraire: alors que tout s’écroule autour de l’Homme, il poursuit sa lecture des lettres. Elles l’aident à tenir, à surmonter son chaos personnel, lui apportant des réponses 95 ans plus tard.
La pièce s’achève sur un plan qui résume l’ensemble: l’ombre de l’homme projetée sur la photo de son grand-père.
Article collectif des 3é2 et 5